Activités participativesbousculer les stéréotypes sexistes!

Activités participatives

Toutes les activités de l’Université des Femmes sont travaillées en co-construction avec les militantes et bénévoles de l’association, qui se réunissent en groupes pour élaborer et organiser des événements et des parutions passionnant-e-s.

Le principe de composition de ces groupes participatifs est une mixité de :

  • militantes,
  • professionnel-le-s,
  • bénévoles,
  • théoricien-ne-s
  • praticien-ne-s de terrain.

Leur fonctionnement est basé sur l’autogestion dans le respect des statuts, du cadre et du plan de travail de l’association.

Le Comité scientifique

Cheville ouvrière de la formation longue et garant des contenus intellectuels des productions de l’Université des Femmes, le comité scientifique regroupe des femmes qui, tous les deux mois, se réunissent pour brainstormer, s’exprimer, sur un sujet particulier… afin de construire ensemble les événements annuels et surtout la formation longue qui constitue l’une des événements majeurs de l’Université des Femmes.

Choix des thématiques et des angles de recherche, partage de connaissance de textes et d’auteures pertinentes sont au menu de cette activité qui, avec patience et minutie, permet de construire cette formation unique en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le Comité de rédaction

Elaborer et écrire collectivement une revue ! Cette belle idée regroupe les rédactrices et secrétaires de Chronique féministe, la revue de l’Université des Femmes, qui brosse, deux fois l’an un dossier thématiques ainsi que de multiples autres informations !

Les Sorcières

Les sorcières, des femmes effrayantes ? Bien au contraire, il s’agit de femmes savantes détruites par les pouvoirs masculins, que l’Université des Femmes réhabilite par des travaux de découverte et d’écriture communes mais aussi par des séances d’investissement physique de lieux et d’horaires symboliquement interdits aux femmes : dehors, la nuit ! 

Elles Réalisent

Le groupe de travail « Elles réalisent » est un groupe de femmes qui unissent leurs forces et leurs connaissances pour produire de petits ouvrages de conscientisation des femmes et de valorisation des figures féminines et féministes ! Ensemble, elles échangent des savoirs, élaborent les sommaires, écrivent des notices ayant trait au sujet choisi communément. Que ce soit pour faire émerger les mathématiciennes, les sportives ou les poétesses enfouies sous l’histoire masculine, elles participent ainsi à infirmer l’idée selon laquelle « il n’y pas de femmes dans ce domaine » ou « avant, les femmes ne faisaient rien » !

Ateliers Grabuges

Des journées d’étude co-organisées avec l’association Sophia à destination des étudiant-e-s qui souhaitent contribuer à la recherche sur les femmes, le féminisme et/ou le genre le temps d’un mémoire… ou plus ! Ces échanges de réflexions méthodologiques, soutien des pair-e-s et rencontres avec des professeures reconnues en études féministes et de genre sont autant d’outils au service de ces futur-e-s diplômé-e-s. 

Le groupe de contact Université des Femmes / Comité de Liaison des Femmes

Les femmes ne s’intéresseraient pas à la politique…ce groupe fait mentir cette affirmation en réunissant les militantes de l’Université des Femmes et celles du Comité de Liaison des Femmes(1) afin de traiter de manière féministe et sociale l’actualité socio-économique et les décisions politiques qui y sont liées. 

1 : Le Comité de Liaison des Femmes se veut un groupe de pression, qui se prononce et agit dans tous les domaines qui nécessitent une meilleure prise en compte des intérêts de femmes. C’est un lieu de débats et de concertation, porteur de la parole des femmes qui le composent.